Accueil > Patrimoine > Œuvres d’art pérennes > Obélisque

Obélisque

mercredi 18 mars 2020

Michel Deverne (né le 8 août 1927, décédé le 8 février 2012 à Montmorency)

Description technique : assemblage de tiges en acier inoxydable suggérant un mouvement d’élévation hélico-spiralé.
Démarche artistique :

Alliée de la concision et de la clarté, la sculpture de Deverne privilégie conjointement l’esprit de construction. En expansion constante, tantôt gouvernée par un mouvement ondulant à base de spirales ou de demi-cercles, tantôt par un mouvement étagé plus resserré, mais toujours très ordonné, elle conjugue la simplification de ses structures à la puissance retenue de ses enchaînements et de ses ruptures. Et ces structures, soit levées en colonnes torsadées, soit posées en relief comme une floraison d’anneaux, de s’animer progressivement en jouant des pleins et des creux, de l’ombre et de la lumière, [...]. La variété des ressources combinatoires de l’alphabet géométrique, manifestées par un aménagement spatial d’une grande finesse vibratoire, déploient ici, sans aucune rigidité, mais au contraire avec une légèreté aérée, leurs fastes austères. [...]

En outre, la répétition articulaire d’une forme identique, hélicoïdale, trapézoïdale ou rectangulaire, la juste appréciation des rapports et leur croissance irréductible, enrichissent cette impression d’élan hors limites.

Rien en effet n’y est clos, en suspens ou en arrêt, ni laissé au hasard, mais agencé patiemment à partir des antagonismes confrontés, bientôt fondus dans le respect des équilibres instaurés, avec une éloquence intérieure aussi rigoureuse qu’expérimentée.

Gérard Xuriguera, critique d’art (extrait)

Source : http://bertrand-cayeux.com/?Biographie-Deverne

L’artiste : Michel Deverne suit des études à l’École nationale des arts décoratifs et celle des beaux-arts de Paris et l’Académie Julian. Il réalise de nombreuses œuvres en métal, acier inoxydable ou Corten, mais aussi des mosaïques dont une immense à Paris-La Défense.

[…] Cet artiste, adepte d’un art doublement construit, c’est à dire d’une part venu d’une abstraction géométrique et, d’autre part, appliquant sa création à l’architecture, se sentait quelque peu en marge d’une production artistique contemporaine dont il pensait être à la fois éloigné et exclu.

Pourtant ses réalisations dans le domaine architectural ont vu le jour et lui survivent aujourd’hui. […].

Source : http://imago.blog.lemonde.fr/2012/02/11/hommage-a-michel-deverne/

Localisation : 6 avenue Le Gorgeu
Coordonnées GPS : 48°23’59.6"N 4°29’52.8"W
Date de réalisation : 1970