Accueil > Patrimoine > Œuvres d’art éphémères > Les déchets magnifiés

Les déchets magnifiés

vendredi 27 mars 2020

Issouf Diero

Le travail d’Issouf Diero se fonde essentiellement sur la récupération de matériaux voués à la déchetterie. Il donne ainsi une seconde vie à des matériaux tels que pneus de vélo, sacs en plastique ou encore pièces usées de cyclomoteurs, de petit électroménager usagé… Il conçoit donc l’art comme une manière de faire renaître les choses.
Le désir de transmission, de liberté, de justice, sont des thèmes qui poussent les artistes africains à continuer de créer, malgré tout.
Bellevue a eu la chance de recevoir cet artiste burkinabé en mai et juin 2015 L’association Yiriba, jeune association brestoise qui se donne pour objectif de promouvoir la culture ouest africaine a permis la venue de cet artiste à Brest. Issouf Diero, invité par la ville de Brest, a exposé ses œuvres à la Maison de la fontaine du 20 mai au 16 juin.
L’exposition de la Maison de la fontaine faisait partie d’un projet plus ambitieux contenant une pièce de théâtre : « L’esprit du temps » alliant chant, danse, et poésie. Ce spectacle raconte l’espoir de ces objets dans leur vie future. L’artiste les fait finalement revivre dans un tableau et une sculpture.
Un troisième volet de ce projet consistait à créer des ateliers d’art plastique et recyclage afin de transmettre son message. C’est ainsi qu’lssouf Diero a dirigé des ateliers à destination de jeunes des structures du quartier et des écoles. Ils ont travaillé au Bergot, à l’extérieur quand le temps le permettait, tous les mercredis après midi. Les œuvres réalisées ainsi que celles élaborées lors de la fête du « dimanche au bord de l’eau » en juin ont fini exposées dans le hall de la mairie.

issouf-diero1.jpg

L’œuvre que vous voyez ici est issue de ce travail. C’est une œuvre éphémère qui ne pourra pas rester en extérieur car elle a été fragilisée dans des transports successifs et devient dangereuse. Elle est appelée à disparaître à moins que quelqu’un se charge de la réparer.
Nombreuses sont les œuvres visibles sur l’espace public qui sont vouées à la disparition et à l’oubli alors même qu’il s’agit d’œuvres très largement et très populaires.

Portfolio