Accueil > Patrimoine > Œuvres d’art éphémères > Hommage à Mandela

Hommage à Mandela

vendredi 27 mars 2020

Pakone

Description technique : fresque figurative en hommage à Nelson Mandela peinte sur un mur partiellement démoli, un ancien vestige du terrain militaire de la Marine Nationale, à l’entrée de l’arsenal militaire (porte de l’Arrière-Garde) sur les bords de la Penfeld. Graff réalisé à partir d’un simple cliché que l’artiste a reproduit à la bombe sur ce mur de 4 x 5 mètres.
L’œuvre a été détruite par la tempête Zeus le 6 mars 2017. Il semble important d’en garder le souvenir.

Démarche artistique : graff réaliste en l’honneur du regretté ambassadeur de la liberté, président de l’Afrique du sud et prix Nobel de la paix Nelson Mandela. Posé sur une dalle de béton, le mur a des allures de stèle. La crête du mur, oblique, permet au poing levé de « Madiba » de s’élever plus haut et donne de la force au geste. Mandela y est représenté en militant. Sur la droite du mur, une phrase de l’ancien chef d’État : « Il est l’heure pour les futures générations de poursuivre notre combat contre l’injustice sociale et pour les droits de l’humanité. C’est entre vos mains », nous rappelle son combat et nous invite à le poursuivre.

Le choix de ce bout de mur correspondait parfaitement à l’idée que se fait l’artiste de son modèle : « il reste debout alors que tout est détruit autour de lui ». De même le trait monochrome ne distrait pas l’œil par des couleurs flatteuses. Il ne reste que le geste et le regard à fixer.

L’artiste : artiste bien connu des Brestois, membre du crew C29. Originaire de la capitale finistérienne, il a fait partie de l’aventure « Crimes of Minds ». Il œuvre depuis de nombreuses années pour embellir sa ville par la couleur de ses bombes. Pakone est un graffeur qui utilise une palette de styles très élargie. De la calligraphie stylée au réalisme onirique, en passant par le graff réaliste, il est l’un des ambassadeurs du Graffiti Art, loin des stéréotypes du vandalisme généralement associés à cette forme artistique.

On retrouve ses œuvres à Brest et sa région, Paris ou Berlin.

Localisation : porte de l’Arrière-garde, secteur 120 de la carte IRIS de l’INSEE
Coordonnées GPS : 48°23’44.1"N 4°30’33.6"W
Date de réalisation : 9 décembre 2013
Date de destruction : 6 mars 2017